[Aller au menu]

Etudes sectorielles

Activités agricoles et forestières

Consultez notre étude de marché sur le secteur des Activités Agricoles et Forestières : abattage d’arbres - bûcheronnage, paysagiste et travaux agricoles.

Le secteur continue sa progression commerciale et atteint un niveau record : +21,1% par rapport à 2005. Cette situation impacte positivement la rentabilité, qui voit son taux d’excédent brut d’exploitation progresser de 0,3%. La gestion financière reste saine avec moins de TPE en situation nette négative (16,8% en 2013 contre 20,1% en 2012) et une hausse des montants moyens de trésorerie en cinq ans (+6%).

Automobile

Consultez l’étude de marché sur le secteur de l’automobile : carrosserie automobile, contrôle technique, mécanique automobile, station-service, vente de véhicules d’occasions …

Le volume d’activité est en léger recul en 2013. Cependant, il se maintient à un niveau supérieur à la moyenne des TPE, tous secteurs confondus : +7,4% depuis 2005, contre +6%. La rentabilité diminue légèrement avec une baisse du taux d’excédent brut d’exploitation (-0,3%). La santé financière est nuancée : de nombreux découverts bancaires mais peu de situations nettes négatives.

Bâtiment et Travaux publics

Découvrez l’état de santé du BTP en Aquitaine à travers notre étude de marché. Les activités étudiées sont : carrelage – recouvrement de sols, charpente, chauffage – climatisation, électricité, menuiserie, peinture, terrassement …

Après une année 2012 économiquement difficile, des signes encourageants apparaissent avec une progression du taux de la valeur ajoutée : +47,5% en 2012 à +48% en 2013. Le volume d’affaires a nettement progressé : +14,8% depuis 2005 (contre +6% en moyenne). En revanche, les difficultés financières persistent avec une part élevée de situation nette négative : 24,3%, contre 17,7% en moyenne.

Beauté - Esthétique

N’attendez plus ! Informez-vous sur votre marché ou celui de votre client grâce à cette étude de marché sur le secteur de la Beauté – Esthétique : parfumerie et produits de beauté, coiffure et esthétique corporelle.

Un nouveau ralentissement économique : le volume d’activité retrouve son niveau de 2005, alors qu’il progresse de 6 points en moyenne (tous secteurs confondus). L’évolution des taux d’excédent brut d’exploitation et de valeur ajoutée est toujours négative (respectivement : -0,6% et -0,4%). Malgré peu de situations nettes négatives, la rémunération annuelle des dirigeants est nettement en dessous de la moyenne des TPE.

Cafés - Hôtels - Restaurants

N’hésitez pas à vous informer sur le secteur des CHR (Café, Hôtellerie et Restauration) grâce à cette étude de marché : bar – brasserie, café, camping, chambres d’hôtes et gîtes ruraux, crêperie, hôtel de tourisme, hôtel de tourisme, pizzeria, restaurant, traiteur événementiel, etc.

Les performances commerciales sont de nouveau ralenties en 2013. Le chiffre d’affaires des CHR suit l’évolution moyenne des TPE (tous secteurs) et atteint un niveau de +5,8 points depuis 2005 (indice base 100). La rentabilité se dégrade avec une baisse du taux d’excédent brut d’exploitation (-1,2%). La santé financière est nuancée : accroissement des découverts bancaires, mais peu de situations nettes négatives.

Commerce de détail alimentaire

Téléchargez dès maintenant notre étude sur le marché du commerce de détail alimentaire : alimentation générale, boucherie, boulangerie, chocolaterie, épiceries fines, vente de fruits et légumes etc.

Après une légère baisse en 2012, l’activité commerciale du secteur progresse en 2013 : +0,5%. En revanche, la rentabilité des TPE ne suit pas cette tendance : évolution négative du taux de valeur ajoutée (-0,6%) et du taux d’excédent brut d’exploitation (-0,5%). Le secteur affiche une santé financière plus fragile avec une hausse de la part de TPE enregistrant un découvert bancaire : +10 points en cinq ans.

Commerce de gros

Documentez-vous sur le secteur du commerce de gros à l'aide de cette étude de marché détaillée : Commerce de gros d'animaux vivants, Grossiste en fruits et légumes et Négoce en vins.

Depuis 2005, l’activité commerciale est en chute libre avec une baisse totale de 10%. Cette année, seulement 36% des entreprises enregistrent une hausse du chiffre d’affaires. La rentabilité suit cette tendance morose : 16,2% des TPE affichent un déficit d’exploitation (5,8% en moyenne). L’étude souligne une santé financière fragile où une part élevée de TPE déplore un découvert bancaire (27,9%).

Culture et loisirs

Informez-vous sur l'état de santé de votre secteur d'activité à travers cette étude de marché des activités de culture et loisirs (librairie, salle de sport, studios, tabac-presse ...).

Parmi les secteurs étudiés, "Culture et loisirs" présente la plus forte chute commerciale depuis 2005 : -12%. Ce déclin économique s’accroît en 2013 : baisse du chiffre d’affaires (-2,6%), des taux de valeur ajoutée (-0,6%) et d’excédent brut d’exploitation (-1,5%). En revanche, la situation financière est saine : seulement 15,9% des entreprises déplorent un découvert bancaire, contre 17,9% en moyenne.

Équipement de la maison

Consultez notre étude de marché sur le secteur de l’équipement de la maison en libre accès : antiquité-brocante, cadeaux-souvenirs, menuiserie-ébénisterie, quincaillerie, tapisserie-décoration, vente d'appareils électroménagers …

Le secteur est une nouvelle fois touché par une dégradation commerciale : près de 60% des TPE affichent une chute du chiffre d’affaires de 13% en moyenne. Face à cette situation morose, 1 entreprise sur 2 voit sa rentabilité baisser de 11%. Ces problématiques économiques se répercutent sur la santé financière des TPE, où les dirigeants ont dégagé une rémunération peu conséquente : 2 000€ au-delà du SMIC.

Équipement de la personne

Téléchargez gratuitement l'étude de marché du secteur "Equipement de la personne" : Bijouterie Fantaisie, Horlogerie - Bijouterie, Lingerie Féminine, Maroquinerie et articles de voyage, Mercerie – Bonneterie, Prêt-à-porter …

Accusant un nouveau déclin commercial, le secteur enregistre une baisse globale du chiffre d’affaires de 8,8% depuis 2005. La rentabilité des TPE est impactée par cette situation : 9% d’entre elles affichent un déficit d’exploitation (5,8% en moyenne). Si les structures financières restent solides, les problématiques de trésorerie demeurent inquiétantes : 27,1% des TPE déplorent un découvert bancaire.

12